MAISON EN BRETAGNE

PLOUGUIEL, 22220

Extension d'une maison

 

2014-2021

 Le projet consiste en l'extension d'une maison de vacances destinée à devenir une résidence principale. L'habitation située dans un village côtier est construite au milieu d'un terrain en partie aplani au creux du petit vallon descendant vers le port. 

L'environnement est constitué là de maisons anciennes étagées dans la pente, la plupart modifiées avec plusieurs ajouts contemporains. Il s'agit ici d'une maison moderne « néo- 

bretonne » avec un toit à deux pentes prononcées, caractérisée par une forme de fronton ajouré avec un contour asymétrique élevant sa façade principale côté Sud jusqu'à la 

hauteur du faîtage.

 

L'extension est implantée en continuité du bâtiment existant qu'elle prolonge du côté Est sur son plus grand pignon. Les deux versants de toit sont étendus et couvrent ainsi le

volume supérieur de l'extension. Le prolongement du faîtage de tuiles et des pans de toit en ardoises lient l'extension à l'existant en une volumétrie unitaire composée de formes simples. D'une emprise régulière, l'extension reste suffisamment en retrait par rapport à la limite séparative pour permettre la création de vues sur le paysage environnant avec le coteau opposé pour horizon. Le petit garage indépendant, proche de la parcelle voisine 

est retiré.

 

L'adjonction reprend l'aspect du bâtiment avec ses murs maçonnés lisses et blancs sur un effet de socle en pierre en installant un soubassement minéral au contact du terrain

fermant le volume du garage jusqu'à la hauteur d'allège des baies du rez-de-jardin.

 

Le rez-de-chaussée n'est percé que d'une seule baie par paroi pour renforcer le caractère massif de l'ensemble. Le soubassement de l'extension est construit en béton laissé apparent, texturé par les traces d'un coffrage soigné de planches disposées horizontalement.

 

Au niveau principal la pièce de vie s'ouvre par un grand bandeau vitré avec des menuiseries toute hauteur coulissantes pour dégager l'angle sans poteau sur une terrasse étroite en coursive avec une petite volée de marches pour l'accès direct au jardin. La grande pièce séjour - salle à manger - salon reliée à l'espace commun actuel par l'agrandissement de la fenêtre existante s'ouvre ainsi très largement sur l'extérieur. Une fenêtre côté Nord cadre la vue sur le jardin à l'arrière, dans la pente.

 

Le volume de l'étage est en retrait du niveau principal pour bénéficier également d'une vue panoramique et limiter la hauteur du pignon vers l'aval. Il abrite sous les faces inclinées du toit une pièce de repos et de lecture qui forme avec la petite chambre attenante un bureau-bibliothèque. Le toit plat en avant est couvert de débris d'ardoises en remplacement des habituels gravillons sur l'étanchéité de la toiture horizontale.

 

L'extension accentue le contraste entre les parties ouvertes et fermées et dessine un nouveau pignon étagé qui conserve à l'ensemble une échelle domestique et un volume unique percé d'ouvertures exceptionnelles.